Tout l'intérêt d'un réseau

Un ordinateur est une machine permettant de manipuler des données. L'homme, un être de communication, a vite compris l'intérêt qu'il pouvait y avoir à relier ces ordinateurs entre-eux afin de pouvoir échanger des informations. Voici un certain nombre de raisons pour lesquelles un réseau est utile:

Un réseau permet:

  • Le partage de fichiers, d'applications, d'informations au sens large, le stockage et la sauvegarde centralisée des données
  • La communication entre personnes (grâce au courrier électronique, la discussion en direct, ...)
  • La communication entre processus (entre des machines industrielles)
  • La garantie de l'unicité de l'information (bases de données)
  • Le jeu à plusieurs, ...
  • Les réseaux permettent aussi de standardiser les applications, on parle généralement de groupware. Par exemple la messagerie électronique et les agendas de groupe (Calendrier) qui permettent de communiquer plus efficacement et plus rapidement. Voici les avantages de tels systèmes :

  • Diminution des coûts grâce aux partages des données et des périphériques
  • Standardisation des applications, homogénéité, passerelles de communication
  • Accès aux données en temps utile
  • Communication et organisation plus efficace
  • Aujourd’hui, la tendance est au développement vers des réseaux étendus (WAN) déployés à l’échelle du pays, voire même à l’échelle du monde entier. Ainsi les intêrêts sont multiples, que ce soit pour une entreprise ou un particulier...

    Définition d'un réseau informatique

    Un réseau est un ensemble d'objets interconnectés les uns avec les autres. Il permet de faire circuler des éléments entre chacun de ces objets selon des règles bien définies.

  • Réseau (Network) : Ensemble des ordinateurs et périphériques connectés les uns aux autres. (Remarque : deux ordinateurs connectés constituent déjà un réseau).
  • Mise en réseau (Networking) : Mise en oeuvre des outils et des tâches permettant de relier des ordinateurs afin qu’ils puissent partager des ressources.
  • Selon le type d'objet, on parlera parfois de:

  • réseau de transport: ensemble d'infrastructures et de disposition permettant de transporter des personnes et des biens entre plusieurs zones géographiques
  • réseau téléphonique: infrastructure permettant de faire circuler la voix entre plusieurs postes téléphoniques
  • réseau informatique: ensemble d'ordinateurs reliés entre eux grâce à des lignes physiques et échangeant des informations sous forme de données numériques (valeurs binaires, c'est-à-dire codées sous forme de signaux pouvant prendre deux valeurs : 0 et 1)
  • Nous nous interessons ici bien évidemment aux réseaux informatiques.

    Il n'existe pas un seul type de réseau, car historiquement il existe des types d'ordinateurs différents, communiquant selon des langages divers et variés, d'autre part car les supports physiques de transmission les reliant peuvent être très hétérogènes, que ce soit au niveau du transfert de données (circulation de données sous forme d'impulsions électriques, sous forme de lumière ou bien sous forme d'ondes électromagnétiques) ou bien au niveau du type de support (lignes en cuivres, en câble coaxial, en fibre optique, ...).

    Les préstations réseaux NTeam

    Le réseau "cuivre" : appelé ainsi car constitué de paire de fils en cuivre, torsadée et gainée, souvent blindée, le réseau cuivre représente dans le cadre de la prestation proposée par NTeam, la mise en place suivant les normes en vigueur de câbles de catégorie 5 ou 6 et d'une architecture informatique composée des dits câbles liés à des éléments d'interconnexions et/ou de routage pour l'acheminement des informations en transit.

    ( • Catégorie 5e (e pour enhanced, améliorée) : norme actuelle. Elle préconise l'utilisation de connecteurs RJ45 et de câbles de classe D qui offrent une bande passante de 100 MHz sur quatre paires de cuivre pouvant être utilisées dans les deux sens. Un câblage 5e peut supporter un débit de 1 Gbit/s sur 100 mètres maximum. • Catégorie 6 : elle recommande les mêmes connecteurs avec des câbles de classe E (bande passante de 250 MHz). Elle est conçue pour supporter un débit de 2,5 Gbit/s sur 100 m ou de 10 Gbit/s sur 25 m. Le 10 Gigabit Ethernet pourrait même être acheminé sur 100 m si le type de codage du protocole est modifié.)

    Dans le cadre d'une infrastructure nécessitant l'interconnexion de postes de travail et de serveurs, d'applications exigeantes en bande passante ou de nombreux utilisateurs simultanés, en charge sur le réseau, l'installation "cuivre" est particulièrement recommandée.

    Schéma d'une infrastructure "cuivre" type :

    cuivre

    Le réseau ASFI (WiFi) :

    Schéma d'une infrastructure "WiFi" type :

    Le réseau CPL (Courant Porteur en Ligne) :

    Schéma d'une infrastructure CPL type :

    cpl

    Les points de vulnérabilité des réseaux et leur sécurisation

    La mise en place d'un réseau informatique impacte inévitablement des problèmes de sécurité puisqu'il s'agit généralement de partager, de diffuser ou d'organiser des données, de les rendre parfois accessibles à distance, voire à des milliers de kilomètres.
    La sécurité d'un réseau est un niveau de garantie que l'ensemble des machines du réseau fonctionnent de façon optimale et que les utilisateurs desdites machines possèdent uniquement les droits qui leur ont été octroyés et l'accès aux éléments qu'ils nécessitent. 

    Il peut s'agir :

  • d'empêcher des personnes non autorisées d'agir sur le système de façon malveillante
  • d'empêcher les utilisateurs d'effectuer des opérations involontaires capables de nuire au système
  • de sécuriser les données en prévoyant les pannes
  • de garantir l'ininterruption d'un ou des services
  • On distingue généralement deux types d'insécurité :

  • l'état actif d'insécurité, c'est-à-dire la méconnaissance par l'utilisateur des fonctionnalités du système, dont certaines pouvant lui être nuisibles.
  • 2- l'état passif d'insécurité, c'est-à-dire lorsque l'administrateur (ou l'utilisateur) d'un système ne connaît pas les dispositifs de sécurité dont il dispose et n'applique aucune des règles indispensables de sécurité.
  • Comment se protéger :

    NTeam vous aide dans vos démarches et politiques de sécurisation de vos réseaux (LAN – WAN – MAN)
    En respectant les principes de base de la sécurité des réseaux soit :

  • se tenir au courant des attaques et des moyens de les circonscrire
  • connaître les systèmes d'exploitation et leurs évolutions
  • réduire l'accès au réseau (mise en place et configuration d'un firewall)
  • réduire le nombre de points d'entrée et de sorties (ports)
  • définir une politique ou stratégie de sécurité interne (mots de passe, conventions, obligations, …)
  •  déployer des utilitaires de sécurité (journalisation, outils de prévention, …)
  • Ces règles s'appliquent quelques soient les natures des réseaux utilisés (-WLAN – LAN – WAN – MAN -)